Un monde libre qui ce model suivant vos envies et vos personnages
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vampire x Bandit [Pv. Clikoo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heathcliff

avatar

E-mails : 99
Age : 21
Localisation : Dans mes vêtements aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Vampire x Bandit [Pv. Clikoo]   Lun 21 Aoû 2017, 21:17

Jamais une nuit d'été n'avait semblée si froide dans les fortifications du village alors que le vent soufflait sur les chemins éclairés de la lune et des derniers rayons de soleil que les villageois empruntaient avec précipitation pour se rendre à l'abri. La nuit était le domaine des légendes les plus funestes, le royaume des démons et de monstres effrayants que personne n'aurait jamais voulu rencontrer. En ce temps, les événements surnaturels n'étaient pas si rares qu'on le pensait, les sorcières et autres mages étaient intégrés à la société sans qu'on ne se doute de leur présence, dragons et autres créatures fantastiques peuplaient les forêts alentours mais se cachaient des regards curieux, se faisant discrètes et rares... Ainsi le village de Mutisme s'étendait-il au coeur d'une profonde forêt en formes d'ailes de corbeau, la forêt Aile-Noire, seule village du pays à être quasiment coupé du reste du monde et seulement relié aux routes par un petit bras de prairie qui séparait la pointe des ailes de la forêt.

Dans ce village, la plupart des demeures n'étaient composées que d'un rez-de-chaussée ou d'un étage, ainsi seuls les bâtiments principaux dépassaient des hauteurs du village : les auberges avec les deux étages ainsi étaient facilement repérables dans la grand rue, un petit château princier surplombait le tout visible même depuis le coeur de la forêt et enfin l'église ne manquait pas de tirer son épingle du jeu dans un quartier d'habitations suffisamment pauvres. Seules les demeures aux alentours du château, laissant supposer qu'elles appartenaient à des nobles, étaient plus hautes que celles du petit peuple. Le village était à la limite d'être considéré comme une ville en vérité, mais ses fortifications étaient moyennes, et incomplètes, en faisant simplement un village à semi-fortifier et qui profitait de la défense naturelle que se révélait être la dense forêt noire corbeau.

Dans la froideur de la nuit naissante, plus personne ne traînait dans les quelques champs en bordure du village, les chasseurs et bucherons avaient fuit l'orée de la forêt au triple galop, et il ne restait de vivant dans le village que les deux auberges qui se faisaient face. La première du nom de « Au Sanglier Torché », très vivante et bruyante, comportait un petit étage de quelques chambres inconfortables mais une énorme taverne qui restait éveillée une grande partie de la nuit. En face, l'auberge de « Au Cerf-Blanc » proposait une charmante petite taverne où se sustanter le jour durant et un spacieux étage rempli de chambres où les voyageurs dormaient paisiblement. Les tenancières des deux auberges s'étaient entendues afin que la rivalité ne naisse pas entre les deux établissements, le premier ouvrant en début de soirée et fermant tard dans la nuit tandis que le second s'éveillait avec le jour et s'éteignait avec la nuit.

Alors que la nuit tombait, le Sanglier Torché se mettait à gronder de plaisir, tandis que l'aubergiste du Cerf-Blanc balayait les derniers soupirs du jour devant les fenêtre éclairées d'une taverne qui n'abritait plus que quelques clients jouant à un jeu de cartes. Un jeune homme charismatique descendit de l'étage de l'auberge, marchant d'un pas de loup en direction de la table, et se penchant par dessus l'épaule d'un des joueurs lui glissa un murmure à l'oreille. L'homme releva la tête vers lui avec un sourire.

« Je t'écoute.
-Apparemment il y a du mouvement dans la forêt
, expliqua le charismatique personnage avec mystère.
-Ah... Cela faisait un moment que les Corbeaux s'étaient tenus au calme. »

L'homme au jeu de carte sourit paisiblement, mais son interlocuteur semblait plus inquiet. Il releva le nez et observa l'extérieur : dans la nuit tombante, plus personne ne traînait dans les rues de peur de croiser les monstres. Seulement les fous... Et les bandits.



Feat. "Eridan Ampora" from Homestuck. (Fanarts by Emily Hu)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-pokemon.wowjdr.com/
Clikoo

avatar

E-mails : 1
Age : 28
Localisation : Au pays des Toupoutous

MessageSujet: Re: Vampire x Bandit [Pv. Clikoo]   Mer 06 Sep 2017, 20:21

La nuit tombait doucement sur Mutisme, et le village tombait lentement dans le silence. La vie semblait disparaitre, pourtant l'on entendait un bruit de pas qui brisait cette monotonie. Un bruit de pas régulier, pas particulièrement lent, mais pas forcément rapide. Des pas qui claquaient sur les pavés, que l'on pouvait entendre depuis l'entrée des maisons. La silhouette d'une personne se distinguait dans les lueurs faiblissantes, marchant d'un pas assuré, pourtant, elle était déjà passé dans cette rue. Ce bruyant visiteur était venu en droite ligne depuis l'extérieur de la ville vers le centre, mais une fois les pavés en vue, ce n'était plus une route aussi sûre.

La silhouette arriva finalement au niveau de deux auberges. La lumière du lieu permettait de parfaitement la distinguer à présent. C'était une jeune femme, elle était de grande taille pour une femme, son dos droit et sa démarche traduisait une certaine noblesse, et une assurance flagrante. Elle portait un veston blanc aux manches légèrement évasées aux coutures dorées et un pantalon de cuir noir. Ses vêtements seyants laissaient deviner les courbes élégantes et fines de la jeune femme tout en accentuant ses formes un poil opulentes. Sa grande taille n'était pas feinte, les bottes retroussées marron sombre qu'elle portait n'avaient guère de hauteur de talons, et semblaient taillées pour la marche, pourtant, les semelles produisaient un son à chaque pas sur le pavé. Le visage caché par une capeline blanche, allongée et coiffée d'une fine plume ébène, on ne pouvait qu'imaginer ses traits qui semblaient fin. La dernière chose que l'on remarquait chez elle était sa longue tresse blonde claire qui descendant jusqu'au bas de son dos, ou flottait à chaque coup de vent avec une grande légèreté. Etrangement, la voyageuse n'avait aucun sac de voyage, rien qui ne puisse dire qu'elle n'était pas de la région, pourtant, sa personne était totalement méconnue en ces lieux. Il était sûr qu'elle n'avait pas subit de rapine, sa bourse était toujours là, attachée par une chaîne à sa ceinture, mais elle n'était pas si pleine que l'on pourrait le croire au vu de l'élégance qu'elle semblait dégager.

Elle s'arrêta finalement devant les deux auberges, regardant les enseignes, et prit la direction d'un pas toujours aussi assuré du "Sanglier Torché". Pourquoi avoir prit cette décision? Le "Cerf-Blanc" semblait de bien meilleur standing que ce qui ressemblait à une auberge de mauvaise fréquentation, au moins celle-ci semblait-elle plus vivante. Elle entra donc dans le "Sanglier Torché" avec certitude, sans même penser à ce qu'il pourrait lui arriver. D'ailleurs, c'était un fait étonnant, elle ne semblait pas paniqué le moins du monde, ni de l'agitation de la forêt, ni de la peine-ombre de la ville, dans ce qui était soit de l'inconscience, soit de la bêtise, soit autre chose que l'on ne saurait dire.

A son entrée, enfin son visage était visible. Ses traits étaient fin, ses yeux d'un bleu plus clair que le ciel regardaient droit devant elle, une peau claire et sans le moindre défaut, comme un ange tombé des cieux. Elle portait autour d'elle une aura froide qui aurait fait frissonner les êtres les plus sensibles, et son regard accentuait cette impression, un regard dur, qui pourtant n'enlevait rien au charme de cette jeune femme, il l'accentuait au contraire, comme une beauté glaçante.

A peine entrée, elle alla directement au bar pour s'y assoir, sans faire particulièrement attention semblait-il à ce qu'il se passait autour d'elle, puis, alors que le tenancier s'approchait d'elle, elle l'interpella avant même qu'il ne puisse dire un mot.

Bonsoir mon brave. Une chambre et un repas... Et la liqueur la plus forte que tu ais

Sa voix était assez profonde, cristalline, mais terriblement neutre. Son regard semblait transpercer son interlocuteur. Pourtant, un œil attentif pourrait voir l'étincelle. La jeune femme s’amusait en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathcliff

avatar

E-mails : 99
Age : 21
Localisation : Dans mes vêtements aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Vampire x Bandit [Pv. Clikoo]   Mer 06 Sep 2017, 21:03

Le Sanglier Torché était on ne pouvait mieux nommé, tout comme son rival du Cerf-Blanc : tandis que ce dernier semblait baigner dans une douce lumière et un calme empreint d'innocence totale, le premier au contraire abritait nombre de porcs sauvages et rustres qui buvaient à en rouler sous les tables. Exagération mise à part, si en effet une grande majorité de la clientèle ne venait que pour vider les bourses et remplir les fois, le soir cependant on trouvait une certaine diversité dans les clients, bien que la majorité était fort bruyante et voyante. Mais surtout, masculine. La présence soudaine d'un individu du sexe féminin ne manqua pas d'attirer l'attention d'un grand nombre des sangliers qui se trouvaient présents et qui se mirent à grogner de plaisir et d'intérêt. Pourtant, fort peu s'approchèrent : au bar, deux gros bras se démenaient au côté d'une dame fort peu recommandable, plus large que beaucoup d'hommes présents et à la mine menaçante, la patronne de la taverne. L'un des gros bras fut interpelé par la cliente, prenant un air assez perplexe à la vision de ce petit bout de femme.

« Bonsoir mon brave. Une chambre et un repas... Et la liqueur la plus forte que tu aies.
-Pour la chambre tu verras avec la patronne »
, fit l'homme en indiquant de son menton bien habillé d'une barbe blonde la rombière qui se démenait un peu plus loin en secouant un pauvre homme un peu à court de monnaie.

Après avoir dit cela, il s'empara d'une bouteille sous le bar ; à priori, la majorité des alcools étaient particulièrement forts ici, la seule caractéristique les différenciant étant la dénomination : liqueur, bière, vin, la plupart des bouteilles auraient assommé un cheval. Il déposa un peu lourdement la bouteille de liqueur sur le bar, s'emparant d'un verre de l'autre main, mais ne lâcha ni l'un ni l'autre, dardant un regard toujours aussi méfiant sur la cliente. Comment ce petit bout de dame bien trop habillé pour une femme de peu de vertu pouvait se permettre ce genre de demande ? A dire vrai, l'homme était même réticent à vendre de l'alcool pur à une demoiselle, ayant fait signe à son collègue de rapprocher la carafe d'eau pour couper le tout, mais alors qu'il allait préparer le mélange une voix le surpris.

« Ajoutez un verre d'eau pour ma dame. »

Un homme posa ses coudes délicats sur le bar à côté de la cliente. Le tavernier le toisa un instant, mais finalement haussa les épaules, remplissant un verre de liqueur et l'autre d'eau, avant de récupérer les pièces que le client lui jeta. Lorsqu'il s'éloigna, le client en question tourna un sourire amusé vers la jeune femme blonde, et d'un geste souple poussa le verre de liqueur pure vers celle-ci.

« Ce n'est pas tous les jours que l'on voit une dame aussi pleine d'assurance dans le coin... »

Son sourire était charmeur, mais en vérité cela semblait s'assortir de toute une attitude générale. Assez grand, et en vérité longiligne, l'homme ne présentait ni la forte musculature des paysans et mercenaires du coin, ni la faiblesse des mendiants, il semblait même dénoter complètement avec l'ambiance du bar avec sa peau de porcelaine et ses longs doigts délicats. Pourtant, personne ne portait de regard accusateur sur ses longs cheveux de cendre, et personne ne croisait ses yeux d'or avec un regard de défi. Au contraire, la plupart des hommes présents semblaient le considérer comme du paysage, l'ignorant royalement. Les coudes délicatement posés sur le bar, les mains croisées devant lui après avoir tiré le verre d'eau près de lui, il se laissait aller à une pose assez nonchalante, détaillant la demoiselle qui se trouvait à sa droite avec un léger pétillement dans le regard et un sourire délicat. Délicat, c'était le mot que l'on pouvait donner à chacun de ses traits, il n'y avait aucun autre terme qui puisse mieux caractériser cet homme qui semblait tout droit sorti d'une prison dorée. En vérité, la seule chose qui laissait penser qu'il était du coin était sa tenue on ne peut plus simple, presque trop simple. Il pencha légèrement la tête comme pour regarder son interlocutrice de plus près sans pour autant s'avancer de trop dans la bulle d'intimité de la dame plus qu'il ne l'avait déjà fait en se permettant cette approche.

« Vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas ?
-Oooooh, à peine arrivé Falhen a trouvé une proie ! »


Une grimace barra le visage délicat de l'homme qui se retourna à l'entente de son nom. Juste à côté au bar, tenant à peine sur sa chaise en riant bêtement, un homme un peu plus jeune que lui aux cheveux noirs et aux yeux en amende riait fortement, accompagné par un autre homme juste à côté à la crinière châtain qui semblait tout autant amusé. Falhen leur fit un geste un peu vif comme s'il disait à des chiens de filer plus loin, leur lâchant d'une voix exaspérée :

« Pcht, sales gosses, laissez discuter les adultes ! »

Les deux autres ne trouvèrent meilleure réponse que de rire bêtement, mais leurs rires se calmèrent lorsque Falhen croisa les bras, les fixant avec sévérité.

« Et où sont les deux autres d'ailleurs ?
-Hein ? »


Le premier haussa les épaules en signe d'ignorance. Il se tourna aussitôt vers son collègue, tous deux échangeant un long regard comme discutant par la pensée, puis du même geste reproduisirent le même haussement d'épaules, se retournant vers Falhen pour réitérer une troisième fois la chose. Ce dernier soupira longuement, levant les yeux au ciel en se retournant vers son interlocutrice pendant que les deux autres se mettaient à rire bruyamment.

« Bande de singes ignorants... Excusez ces malandrins, ne faites pas attention à leurs plaisanteries grivoises. »

Reprenant un sourire plus neutre, il tendit poliment la main comme pour inviter la dame à des salutations, évidemment dans les règles de l'art avec un baise-main ; en clair, il ne cachait pas ses manières nobles malgré les lieux.

« Puisqu'ils ont précipité la chose : je me nomme Falhen, client régulier en ces lieux, un visage inconnu ne m'échappe pas. »

Son sourire s'étira, il se réservait visiblement certaines remarques trop faciles.



Feat. "Eridan Ampora" from Homestuck. (Fanarts by Emily Hu)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-pokemon.wowjdr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vampire x Bandit [Pv. Clikoo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vampire x Bandit [Pv. Clikoo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Rosen Vampire
» Quel est le role d'un presume bandit au sein de la CND?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evolutive RPG :: Temporaire-
Sauter vers: