Un monde libre qui ce model suivant vos envies et vos personnages
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Kyou Kara Moah ! MA

Aller en bas 
AuteurMessage
Misu

avatar

E-mails : 169

MessageSujet: Kyou Kara Moah ! MA   Ven 13 Juil 2018, 12:35

Le règne du Maoh Yuuri fut extrêmement prospère pour le royaume de Shin Makoku. Il avait évité de nombreuses guerres contre les humains en appliquant le concept de l'amitié. Sa renommée permis de développée l'entente et la compréhension mutuel. Ce maoh à moité humain venu d'une autre monde marqua l'histoire ainsi que les légendes. Son héritage perdura plus de cinq cent ans sous le règne des maoh suivant.

Une jeune fille priait silencieusement devant une cascade. Enfermer dans une salle de plusieurs mètre de hauteur. La cascade avait sa place pour chuté librement du haut des trois mettre de hauteur entre le sol et le plafond. Perturbé uniquement par l'immense tête du dragon qui surgissait en son milieux. Le son de l'eau venait se fracassait contre les murs. Il n'y avait absolument rien dans cet pièces même pas de vitre autours. La lumière venait du plafond dans une forme de hallo bleu jusqu'au fond de la pièce. L'ambiance était austère, il n'y avait quasiment pas de bruit hormis celui de la source. La demoiselle était poser religieusement sur l'estrade. Ses fines mains jointent dans une prière muet. Elle semblait extrêmement jeune pour se comporté avec autant de discipline. Ses long cheveux blanc, soigneusement nouée en deux couette entourant son visage, rampée le long du sol. Sa peau pâles comme la nuit était à faire peur. A croire qu'elle n'avait jamais vu le soleil de sa vie. Son visage était encore rond, signe qu'elle s’éveiller à peine à sa condition de jeune fille. Elle devait avoir dans les dix ans vu la forme de son encore jeune et pas formée. Ses vêtement était un kimono traditionnelle de prêtresse. Un premier kimono blanc relativement large lui recouvrait totalement le corps du bout des poignet au haut du col. Par dessus, on lui avait ajouté un pantalons plissait rouge vif qui accrocher le regard. Cette jeune fille était poser sur ses genoux. Le visage posé au-dessus de ses mains. On la sentait parfois un peu tremblée. Ses paupières se plissèrent comme pour retenir des larmes avant qu'elles ne coule.

Un bruit de pas résonnèrent dans la pièce en écho sinistre. Le son ricoché sur les murs donnant l'impression qu'une armé bouger. La jeune fille ne bougeait absolument pas comme habitué à cette présence près d'elle. L'homme sortie de l'ombre en ce mettant sous le flut de lumière. Les mots manquait pour dire à quel point cet homme était éblouissant. Des cheveux blond tellement claire qui donnait l'impression de brillait naturellement sans l'aide du soleil. Une coupe plutôt mis long dont la chevelure semblé être coiffé par le vent. Le teint pâles était quand même plus rosé que cette petit fille. Son visage était fin au port princier. Le nez droit dans la continuité d'un menton fier puis dans un cou fin au courbe parfaitement dessiné. Le plus marquant dans son portrait était ses grand yeux bleu topaze. De vrais bijoux. Leurs couleurs semblait tellement pur qu'ils éblouissait ceux qui le regarder. Il avait de long cils noirs qui encadrait son regard sévère à cet instant. Ses yeux fixèrent le dos de la jeune fille qui l'ignorait superbement. Un magnifique sourire se dessinèrent sur ses mauvais sur les lèvres. Cet homme élégant était de belle stature, avec des épaules large et un corps fin. Il avait le physique du parfait prince charment qu'on retrouver dans les livres. Ses vêtement renforcé sa stature avec ses teintes blanches, bleu et rouge. Une chemise blanche bouffante au manche se serrait près de son torse avec une ceinture. Une magnifique cape rouge était sur son épaule droite dont il avait cacher la traine entre la ceinture à sa taille. Le col était composer d'une fourrure de bonne qualité. L'attache était en or pu qui brillé en fonction des reflet de la lumière. Il portait aussi un pantalon blanc qu'il cachait dans ses chaussures à la fin. Donnant un coté pouffant à la forme.

« Je n'aurais jamais pensé que je dois encore intervenir dans le fonctionnement de Shin Mokoku  ! » soupira l’individu avec une étrange moquerie dans la voix.

La demoiselle se redressa enfin en ce tenant parfaitement droite. Récupérant dans sa main sphère blanche qui briller doucement. D'un mouvement lent, elle se retourna vers son interlocuteur. Ses mains serrait tendrement ce qu'elle tenait entre ses doigts. Face à face, on se rendait compte de leurs différences de tailles. La jeune fille ne lui arrivait qu'on niveau du bassin, il la surplombé largement. Elle ne disait rien en le fixant de ses grand yeux violet prune. Semblant essayer de lire dans les pensés de son interlocuteur. Elle n'y arrivait pas cependant vu l'air triste que son visage pris. L'homme se retournant sans faire attention au déboire sentimental de la fillette. Marchant d'un pas rapide comme si tout le lieu était sa propriété, la jeune fille sur ses talons. La porte s'ouvrit en grand à leurs passage. Deux femmes s'inclinèrent respectueusement à leurs passage, Toutes deux porter le même uniforme blanc ornée d'armure de protection de couleur dorée sur leurs poitrine. Leurs long cheveux de couleurs pastelle était nouée en queue de cheval stricte. Elles se placèrent à leurs suite et se mettait à courir quand y avait une obstacle pour leurs enlever. A leurs allure, ils finirent par déboulée sur la place central d'un étrange forteresse. Les murs était aussi haut que de la pièce qu'il venait de quitter sauf que cette fois-ci les colonnes semblaient monté jusqu'au ciel. Toute la structure était faite en pierre noir taillé comme des briques, formée d'une tours, une courte passerelle puis de nouveau une tours. Dessiné en cercle, ça rendait la forteresse fortifié. Dans la cours central, là où il se trouvait actuellement, était une grande cours recouverte de pelouses verdoyante. Sur chaque pilé à proximité, des fougères les entourés et commencé à grimper vers le sommet.

Le plus marquant était l'immense fontaine qui trôner en son centre. De forme ovale, elle était construire en marbre net. De chaque coté une tête de dragon était sculptée pour faire jaillir l'eau. En sont centre, une magnifique statue avait été ériger. Une silhouette un peu moins imposante que le prince. Il avait les cheveux court à la japonnais, un visage encore rond malgré son âge certain. Sa silhouette était avenante malgré sa position très naturelle que lui avait donner les tailleurs. Pas de bras héroïquement levé. Pas d'homme chevauchant un dragon d'eau. Rien qu'une statuts simple qui dégageait beaucoup de nostalgie pour tout ceux qui avait la chance de l'admirée. La jeune fille passa devant l'homme jusqu'à la fontaine. S'inclinant respectueusement devant la statue. Délicatement, elle venu déposé à la surface de l'eau la sphère. L'eau pris rapidement une teinte de bleu lumière. Attirant l'attention de tout ce qui était au allentour. Ce court instant permis d'oublié les cris qui déchiré l'air. Le bruit de sabot qui galopé en furie pour leurs survie. Le son des arc tendu qui lâché leurs flèches. Les agonies de ceux qu'on ne pourrait pas soigné. Les larmes des autres qui ne savait pas quoi faire pour survivre. Il était devenu si habituelle qu'on n'y prêté plus attention. Sauf quand quelques choses permettait d'arrêté un cours instant le temps. L'homme soupira en relevant la tête. Le temps c'était réellement arrêté pour lui y a des millier d'année de ça. Normalement, son âme devrait se réincarnée avec celui de son anciens grand sage. Ils avaient prévus de laisser la main, pour de bon cet fois. Il s'était promis d'attendre jusqu'à la mort de ce dernier pour être sur de tourné la page. Sauf ...

« Sa majesté Shinou ! » fit une voix masculine derrière-lui, à bout de souffle.

Shinou se retourna avec l'air hautain qu'on lui connaissait si bien. Il afficha pourtant un sourire bien plus doux en voyant ce qui se présenté à lui. Un jeune homme qui devait avoir la vingtaine s'arrêta un peu arrière. Il était presque aussi beau que lui. La même chevelure blonde soleil avec quelques reflet blond platine. Sa coupe était beaucoup moins bordélique que celui de sa majestés. Les cheveux coupée au niveau du haut de sa nuque remonté légèrement sur le haut de sa tête. Ses mèches bouclant à peine pour partir uniformément dans tout les sens. Deux mèche venait encadrée sa côté de ses joue, renforçant son air de poupon. Il avait une mèche sur le coté plus courte qui avait tendance a repartir vers l'arrière de son crâne. Évitant de lui faire une affreuse coupe au bol. De magnifique yeux vert puissant comme la Grenat Demantoid fixant d'un air déterminer sa majesté. Il se ressemblait étrangement, même si Shinou ce trouver beaucoup plus beau. Le gamin semblait épuiser. Sa poitrine n’arrêtai pas de pompée dans le vide en essayant vainement de remplir ses poumons. Sa main devant sa bouche en toussant. La gorge lui piqué mais il n'avait pas le temps de se reposer. Il avait besoin de parler. Il y avait tellement de chose à dire mais tellement peu de temps. Shinou soupira en répondant à son interpellation :

« Ewald von Bielefelt ! fit-il comme pour la saluer sans réel motivation, Comment la situation évolue-t-elle ?
-  Mal, Majesté Shinou, Radel essaye d'entré dans le temple par tout les moyens. Il à déjà annexe une grande partie du territoire du Maoh et son armée commence déjà à s’avance vers les frontières !
- Mhhm... »
fit-il pour toute réponse en posant son regard vers la jeune fille à ses côté

Elle n'avait pas bougé depuis un long moment. Shinou soupira complètement dépassé par cet panique. Il aurait bien aimé partie sur une île paradisiaque pour faire un peu bronzette. La prochaine fois, il demandera au grand sage de le prendre avec lui sur terre. Au moins, il serrait tranquille pour un bon moment. La demoiselle se releva, se retourna vers sa majesté en faisant un signe acquiescement. C'était bien la première fois qu'il allait mettre les pieds sur terre. Il soupira :

« Je vais utilisé beaucoup de mon pouvoir, je compte sur vous pour faire tenir ma maison ! Il est hors de question que cet abrutie y pénétré » gronda t'il en se jetant dans la fontaine sous le regard médusé des autres protagoniste.

Shinou était un esprit, même si son âme ne devait pas quitter longuement le temple, il n'y avait rien qui lui interdisait de partir sur terre. Le temple allait avoir beaucoup plus de difficulté pour résisté mais, c'était un mal nécessaire. Seul lui pouvait retrouver le grand sage à temps et surtout, il en avait marre de rester entre les quatre mur de sa prison dorée. Malgré 4.500 d’existence, il avait le droit à faire des petits fantaisie de temps en temps. Il avait chargé Ulrike de lui dégoté l’âme de son ancien amis. La jeune fille avait clairement bien fait son travail. Il déboula dans une salle d'eau. Shinou était posé sur un évié assez grand pour pouvoir y être confortablement installée. D'un air hébété il regarda autour de lui. La salle de bain était assez grande pour accueillir trois personne minimum. Ses vêtements était complètement trempée. Ses cheveux tombée sur son visage, renforçant son impression d'étonnement. Mais il n'eut pas le temps de faire attention à la décoration, ni de reprendre ses esprits, qu'un bruit attira son attention :

« Tu vie dans le luxe dis moi ! » fit-il avec une voix remplis de moquerie.

On passera l'histoire où Shinou essaya de sortie de son trône improvisé sans réussir. Il finis par prendre une posture plein de noblesse. Les jambes croisé, l'air supérieur, le menton fier levait alors qu'il reprenait d'une voix plein de confiance. :

« Surprise ! ma petite visite de fait plaisir j'espère »

Shinou ne semblait pas du tout faire attention au fait qu'il ne pouvait pas rester éternellement, dans cette position mais aussi dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathcliff

avatar

E-mails : 185
Age : 22
Localisation : Dans mes vêtements aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Re: Kyou Kara Moah ! MA   Hier à 13:22

« Surprise ! Ma petite visite te fait plaisir j'espère. »

Elle restait parfaitement silencieuse et fixe. Ses longs cheveux noirs, si ondulés qu'ils en frisaient presque, retombaient partiellement sur son visage tant ils se débattaient pour ne pas rester en queue de cheval derrière elle, mais malgré tout ses grands yeux noirs étaient parfaitement visibles. Presque trop grands pour son visage et ce malgré ses paupières tombantes, inexpressifs, ils semblaient presque vides face à la situation qui se déroulait devant elle. Son visage à la peau café était parfaitement impassible. Oui, après tout, un homme venait d'apparaître dans l'évier des toilettes de son sempaï, et alors ? C'est tout à fait courant... Attends, dans l'évier ?! Elle entrouvrit ses lèvres pâles, ses lunettes ovales glissant sur son nez, et s'apprêtait à crier quand une main vint se placer sur ses yeux, la faisant s'arrêter. Elle sentit la chaleur de sempaï dans son dos alors qu'il riait nerveusement.

« Je n'ai pas eu le temps de prévenir ; je ne peux pas espérer que tu oublies ça, hein, Yuri ? »

Yuri s'agita un peu pour se libérer. Elle vint poser ses petites mains sur celle de sempaï, et la releva au dessus de son visage, arrangeant ses lunettes sur son nez. Elle tourna la tête vers lui, n'osant pas vraiment regarder à nouveau en face ce qui venait de se passer ; à la place elle darda un regard inquisiteur sur le visage de l'homme derrière elle, plongeant ses yeux avec insistance dans les siens malgré leurs deux paires de lunettes qui les séparaient. Le jeune homme aux cheveux noirs qui courbaient vers l'extérieur derrière ses oreilles laissa échapper un rire nerveux face à tant de jugement, semblant plus pâle qu'il ne l'était naturellement.

« Ahaha... Je m'en doutais... »

Yuri cligna lentement des yeux avant de retourner le visage vers l'homme dans les toilettes. Elle regarda tour à tour sempaï et l'homme des toilettes. Il y avait... un homme dans les toilettes ? Coincé dans l'évier ? Un grand homme blond ? Comme un étranger ? Dans les toilettes ? Elle fixa à nouveau sempaï alors qu'un sentiment de frustration transparaissait sur son visage. Elle devait lever la tête vers lui, elle lui arrivait à peine au torse tant elle était petite, alors son expression était encore plus évidemment visible.

« Hum... Murata-sempaï... Pourquoi il y a un homme dans vos toilettes ? »

Dans vos toilettes. J'insiste. Murata porta sa main à son front en poussant un long soupir. Bien, comment il allait expliquer cela cette fois-ci ? Il arrangea ses lunettes rondes sur son nez avant de tenter de porter sur Shinou le regard le plus sérieux possible. L'homme, de grande taille, fin et élancé, était perché en haut de son évier, le fessier bien vissé en place compte tenu de sa position quelque peu inconfortable, mais malgré tout aussi digne que s'il avait été dans un trône. En tous cas c'était l'impression qu'il voulait naturellement dégager, mais aux yeux de Murata aussi bien vêtu fut-il dans sa tenue royale, il n'en restait pas moins un intrus trempé de la tête aux pieds qui s'était invité sans le prévenir. Bien sûr il avait senti sa venue, bien sûr il avait tenté de la prévoir...

Mais il était quelques demi-secondes en retard sur les événements, il devait avoir rouillé depuis qu'il avait décidé de revenir de ce côté-ci. Chaque fois qu'il voulait arrêter c'était ainsi, Yuuri lui avait légué un sacré héritage. Il lâcha la pauvre Yuri qui commençait à jouer des doigts sur sa jupe dorée qu'elle avait superposé à des bas blanc cassé assortis à son haut qui faisait un trompe-l’œil, laissant apparaître des épaules de débardeur doré sur ses épaules alors que celles du prétendu par-dessus retombaient en dessous. La jeune fille se tenait dos au nouvel arrivant, ses yeux perdus dans le vide alors qu'elle tentait de donner un sens à ce qu'elle avait vu, aussi en profita-t-il pour s'approcher du blond et régler ledit souci rapidement. Plutôt que de paraître sérieux, il en paraissait blasé et légèrement exaspéré.

« Qu'est-ce que tu as encore raconté à Ulrike pour venir ici... »

Il lui tendit la main pour l'aider à sortir de l'évier, même si à dire vrai il aurait préféré qu'il y retourne. Yuri sembla soudainement sortir de sa réflexion intense, ayant un sursaut. Elle se retourna, fixant un bref instant l'homme des toilettes, avant de reposer son regard sur Murata.

« Hum... Je vais préparer du thé...
-Hein ? Ah, merci Yuri. »


Murata la regarda sortir des toilettes avec un air beaucoup plus calme, ayant reprit son expression naturellement impassible alors qu'elle s'éloignait dans les couloirs. Il reporta son attention sur Shinou, soupirant d'exaspération. Le premier Maoh était fidèle à lui-même et de la même éternelle beauté, le temps n'avait pas d'emprise sur lui. Murata, lui, avait pris quelques années depuis, il semblait plus adulte à présent même si ce changement restait minime que ce soit à échelle humaine comme mazoku ; il savait néanmoins que Shinou ne se gênerai pas pour le faire remarquer aussi resta-t-il concentré sur le sujet de base :

« Qu'est-ce qui t'a permis de venir briser mentalement ma kouhaï ? »

Et d'apparaître dans mon évier dans mes toilettes.



Feat. "Wizard" from Dot Kareshi.
Duck Partisan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-pokemon.wowjdr.com/
Misu

avatar

E-mails : 169

MessageSujet: Re: Kyou Kara Moah ! MA   Hier à 16:14

La déception était assez grande pour faire tirée une moue au premier Maoh. Il n'était pas tomber sur son grand sage directement. C'était une grande déception. D'un mouvement de tête supérieur, sa tête se releva en direction de la personne qui était rentré dans la pièce. La silhouette était celle d'une fille relativement jeune à la peau halé et au cheveux noir. Shinou aurait pu croire que c'était Murata travestie si sa peau n'était pas différente. Elle était relativement mignon, faisait lui confiance, il en avait toute une flopé dans son temples. S'il n'était pas venu pour un sujet aussi sérieux, il se serait amuser à lui faire une scène pour se plaindre de sa présence. Mais, ce n'était pas son genre en publique. Ses yeux bleu la jugèrent un long moment. Elle avait complètement buger en  pour comprendre ce qu'une jeune demoiselle faisait dans cet maison. Il compris rapidement en voyant la personne qu'il était venu chercher apparaître. Shinou afficha un grand sourire amuser en le voyant essayer de géré la situation au mieux. Comme d'habitude, le blond déboulé en apportant un événement improbable dont le grand sage avait la responsabilité de résoudre au mieux.

« Je n'ai pas eu le temps de prévenir ; je ne peux pas espérer que tu oublies ça, hein, Yuri ? »

Shinou avait complétement oublié la présence de la demoiselle. Son intérêt était totalement partie sur le nouveau physique du grand sage. Il n'y avait pas de grande différence avec les années précédentes. Enfin, la dernière fois ce qu'ils s'était vu c'était y a plus de cinq cent ans. Normalement, un humain ou un mazoku classique serait plus proche d'un vieillard qu'un jeune homme. Le garçon était entre la vingtaine et la trentaine. Shinou avait un peu moins l'impression d'être un pédophile en ce basant sur le physique, enfin ça c'était un autre sujet. La situation était relativement amusante. La demoiselle n'arrêtait pas de chercher une réponse logique à cette situation. Par des regards répété, elle fixait tours à tours les deux garçons qui l'entourée. L'un avec beaucoup plus d'admiration que l'autre. Shinou eu un légère rire amuser en entendant le nom de la jeune fille. La providence avait parfois un drôle sens de l'humour. C'est vrai qu'elle aurait pu être sa fille ou sa petite fille. Même si dans l'autre monde, les cheveux noir était beaucoup plus rependu que dans son propre monde. D'ailleurs, Shinou c'était toujours demander pourquoi c'était le noir qui avait prédominer comme un signe de puissance alors que ses propres cheveux était blond. Il devrait réglé cette question plus tard en discutant avec Murata.

« Hum... Murata-sempaï... Pourquoi il y a un homme dans vos toilettes ?
- Je suis dans un évier »
précisa Shinou légèrement outré de pensé qu'il aurait pu débarqué dans des toilettes.

Cette précision ne semblait pas faire l'unanimité. La jeune fille tourna le dos à son invité surprise alors que Murata semblait blasé par les événements. C'était relativement dérangeant de les voir se regardaient dans les yeux tout en étant en reclus. Shinou n'apprécier par réellement cet proximité, enfin, ce manque d'attention sur sa personne. La demoiselle continuer de réfléchir sur le pourquoi du comment. Elle avait l'air complètement perdu, la pauvre enfant. Murata ne semblait pas s'en soucier plus que ça. Ce n'était pas facile d'être le grand sage d'une autre dimension même quand on avait prévus de prendre sa retraite. De toute façon, seul leurs mort serait un véritable signe de répit. Et encore, Shinou travailler encore techniquement. Le brun se rapprocha de Shinou sans vraiment savoir quoi en faire. Malgré toute ses tentative pour le fuir, le blond finissait toujours par réapparaître dans sa vie, peut-être justement parce qu'il souhaité se faire retrouver. En tout cas, le blond avait toujours pensés de cette manière. Shinou lui afficha son plus beau sourire en acceptant son aide pour sortir. Profitant de cet action répondre à son interrogation :

« Qu'est-ce que tu as encore raconté à Ulrike pour venir ici...
- Détrompe toi, pour une fois, ce n'était pas prévu que ce soit moi qui vienne ! »


Il lui adressa un regard sérieux. L'un de ceux qu'il ne fait que quand les choses sont réellement en train de lui échappée. Ce n'était pas quelques chose de relativement courant, mais assez marquant pour frappé de plein fouet l'esprit de Murata. Shinou était quelqu'un de sérieux quand sa concerner Shin Makoku, mais il n'avait affiché ce regard qu'une seule fois dans toute sa vie : quand Soushu commençait à prendre le contrôle de son corps. Il se servie de la main de Murata pour lui donner l’appuie nécessaire pour sortir son cul de l'évier. D'un mouvement habille, il sauta sur ses pieds. Ce redressant de toute sa splendeur. Le terme "rien n'est plus beau qu'un corps mouillé" était applicable. Sa chemise blanche épousant parfaitement les formes de son corps, ne laissant très peu de place à l'imagination. Son pantalon faisait la même chose, heureusement le tissu était moins transparent. Il était totalement tremblée. Sa cape tombait lourdement derrière lui quand elle ne se collait pas à son dos. D'un mouvement de main, il tira ses cheveux en arrière. Dégageant un peu mieux son visage. Il n'avait pas fait attention à Yuri. Tellement habitué à vivre dans un endroit remplis de femme que ce n'était plus vraiment quelque chose qui le gêné. La demoiselle par contre ne devait pas être habituer, mais Shinou s'en fouté.

« Hum... Je vais préparer du thé...
-Hein ? Ah, merci Yuri. »


Shinou jeta un regard sur le dos de la demoiselle qui s'éloigner. Il allait avoir un peu d'intimité, c'était pas plus mal. Le blond en profita pour défaire sa cape pour s'alléger. La déposant à l'endroit où il était précédemment assis. C'est air naturelle de faire comme si tout était à lui était relativement dérangeant pour les gens peu habituer. Mais, il s'en foutais comme de sa chemise trempée. Découvrant un peu plus son corps sans vraiment ce soucier de ce que Murata en penserait. Shinou n'avait absolument pas changer, son apparence était rester la même jusqu'au partie les plus intime de son anatomie. Alors que Murata avait milles fois changer d'enveloppe corporelle, des hommes, des femmes avec à chaque fois un visage, un corps, une voix différente. Ce genre de détaille rappeler parfois brutalement que Shinou était plus attirée par l'esprit de la personne en face que de son physique même s'il avait réussie à trouver son compte au file des années.

« Qu'est-ce qui t'a permis de venir briser mentalement ma kouhaï ?
- Je pouvais pas prévoir que tu mettrais autant de temps à réagir, la vieillesse sans doute ~ »


Le blond lui adressa un magnifique sourire moqueur. Il aimé bien l'agacé et le poussé dans ses derniers retranchement. En vrai, Shinou n'avait rien du toute contre cet fille qui était juste présent au mauvais endroit au mauvais moment. Il aurait volontiers envoyer un courrier pour avertir de sa prochaine visite, mais ce n'était pas comme s'il était largement presser par le temps. En plus, il n'y avait pas de système de poste entre les deux mondes. Le seule moyen pour prévenir était qu'Ulrike connecte deux âme et ça lui prenait beaucoup trop de temps pour faire le pont :

« Ensuite, je n'ai pas le temps pour attendre que tu m'accorde cinq minute de ton temps, la situation est catastrophique de l'autre côté et je n'ai pas assez de pouvoir pour géré tout ça tout seul! »

Combient ça le coûté d'avouer, pour une fois, qu'il avait absolument besoin de quelqu'un d'autre pour réglé la situation. Les mots lui avait brulée la langue. Shinou était fier, extrêmement fier au point où il était près à géré la situation de Soushu tout seul. Mais, là, il devait se rendre à l'évidence, en confiant les règnes à Yuuri. Une grande partie de son pouvoir s'était évanouie. Il rester quand même surpuissant en tant que premier Maoh, mais il avait laisser les règnes du pouvoir filé entre ses doigts. Souhaitant admirée pendant les quelques années qui lui resté l'héritage de Yuuri. Seulement, il lui était impossible de voir cet héritage se briser et le siens par la même occasion totalement détruit. Il fixa Murata dans les yeux avec un sourire à peine moqueur :

« Même mon grand sage n'aurais pas pu prévoir que la situation dégainerais à ce point !  »

Il savait que la situation n'était pas à la rigolade. Tout en laissant sa cape sur l'évier, il s'avança vers l'extérieur. Il y avait mieux comme endroit que discuté dans les toilettes. Il laissait derrière lui une énorme flaque d'eau ainsi que des traces de gouttelette à chaque fois qu'il marchait :

« J'ai pas beaucoup de temps devant moi, Ulrike protège le temple mais, sans moi, ses forces sont fortement diminuée...» dit-il se retournant vers Murata
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kyou Kara Moah ! MA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kyou Kara Moah ! MA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mondai-Ji-tachi ga Isekai Kara Kuru Sou Desu yo?
» Niniel En'Kara
» Un travail comme un autre.. [PV Kara Bawen]
» Kara Zor-El - Supergirl
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evolutive RPG :: Temporaire-
Sauter vers: