Un monde libre qui ce model suivant vos envies et vos personnages
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vampire x Bandit [Pv. Misu]

Aller en bas 
AuteurMessage
Heathcliff

avatar

E-mails : 152
Age : 22
Localisation : Dans mes vêtements aux dernières nouvelles...

MessageSujet: Vampire x Bandit [Pv. Misu]   Jeu 07 Déc 2017, 10:50

Jamais une nuit d'été n'avait semblée si froide dans les fortifications du village alors que le vent soufflait sur les chemins éclairés de la lune et des derniers rayons de soleil que les villageois empruntaient avec précipitation pour se rendre à l'abri. La nuit était le domaine des légendes les plus funestes, le royaume des démons et de monstres effrayants que personne n'aurait jamais voulu rencontrer. En ce temps, les événements surnaturels n'étaient pas si rares qu'on le pensait, les sorcières et autres mages étaient intégrés à la société sans qu'on ne se doute de leur présence, dragons et autres créatures fantastiques peuplaient les forêts alentours mais se cachaient des regards curieux, se faisant discrètes et rares... Ainsi le village de Mutisme s'étendait-il au coeur d'une profonde forêt en formes d'ailes de corbeau, la forêt Aile-Noire, seule village du pays à être quasiment coupé du reste du monde et seulement relié aux routes par un petit bras de prairie qui séparait la pointe des ailes de la forêt.

Dans ce village, la plupart des demeures n'étaient composées que d'un rez-de-chaussée ou d'un étage, ainsi seuls les bâtiments principaux dépassaient des hauteurs du village : les auberges avec les deux étages ainsi étaient facilement repérables dans la grand rue, un petit château princier surplombait le tout visible même depuis le coeur de la forêt et enfin l'église ne manquait pas de tirer son épingle du jeu dans un quartier d'habitations suffisamment pauvres. Seules les demeures aux alentours du château, laissant supposer qu'elles appartenaient à des nobles, étaient plus hautes que celles du petit peuple. Le village était à la limite d'être considéré comme une ville en vérité, mais ses fortifications étaient moyennes, et incomplètes, en faisant simplement un village à semi-fortifier et qui profitait de la défense naturelle que se révélait être la dense forêt noire corbeau.

Dans la froideur de la nuit naissante, plus personne ne traînait dans les quelques champs en bordure du village, les chasseurs et bucherons avaient fuit l'orée de la forêt au triple galop, et il ne restait de vivant dans le village que les deux auberges qui se faisaient face. La première du nom de « Au Sanglier Torché », très vivante et bruyante, comportait un petit étage de quelques chambres inconfortables mais une énorme taverne qui restait éveillée une grande partie de la nuit. En face, l'auberge de « Au Cerf-Blanc » proposait une charmante petite taverne où se sustanter le jour durant et un spacieux étage rempli de chambres où les voyageurs dormaient paisiblement. Les tenancières des deux auberges s'étaient entendues afin que la rivalité ne naisse pas entre les deux établissements, le premier ouvrant en début de soirée et fermant tard dans la nuit tandis que le second s'éveillait avec le jour et s'éteignait avec la nuit.

Alors que la nuit tombait, le Sanglier Torché se mettait à gronder de plaisir, tandis que l'aubergiste du Cerf-Blanc balayait les derniers soupirs du jour devant les fenêtre éclairées d'une taverne qui n'abritait plus que quelques clients jouant à un jeu de cartes. Un jeune homme charismatique descendit de l'étage de l'auberge, marchant d'un pas de loup en direction de la table, et se penchant par dessus l'épaule d'un des joueurs lui glissa un murmure à l'oreille. L'homme releva la tête vers lui avec un sourire.

« Je t'écoute.
-Apparemment il y a du mouvement dans la forêt
, expliqua le charismatique personnage avec mystère.
-Ah... Cela faisait un moment que les Corbeaux s'étaient tenus au calme. »

L'homme au jeu de carte sourit paisiblement, mais son interlocuteur semblait plus inquiet. Il releva le nez et observa l'extérieur : dans la nuit tombante, plus personne ne traînait dans les rues de peur de croiser les monstres. Seulement les fous... Et les bandits.



Feat. "Wizard" from Dot Kareshi.
Duck Partisan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-pokemon.wowjdr.com/
Misu

avatar

E-mails : 136

MessageSujet: Re: Vampire x Bandit [Pv. Misu]   Mer 16 Mai 2018, 21:32

Les bruits de sabot raisonner dans les campagnes isolées. Parmi les champs cultivée, on pouvait voir une diligence protégé avancer dans les terres désolés. Deux cavaliers ouvrait la marche à un carrosse tiré par deux cheveux. La voiture était secouer de toute part. La route avait censé d'être bonne depuis le dernier village qui devait déjà ce trouver loin. C'était un doux euphémise de dire que les routes était mal entretenus en province, il aurait fallut qu'on y construit une route. Enfin, d'après le cocher c'était encore le seul chemin sur pour notre destination. Le carrosse avancée sur un sentier jonché par des nid de poule et des cailloux plus haut qu'un rocher. La marche était plutôt lente si bien que le propriétaire avait proposer plusieurs fois de faire le chemin à cheval directement. Malheureusement, il avait du refuser par question de sécurité. C'était stupide, être aussi lent rendait le transport bien moins sûr. Un soupire s'échappa de lèvres fines, visiblement agacée par se transport peu commode. Les secousses avaient de quoi donner la nausée malgré le confort évidement de la boite où était enfermer les passagers. Ils y avait trois personnes à l'intérieur, une jeune fille pensif qui regardait l'horizon avec un ennuie manifeste. Elle n'avait pas l'air habituée à de longue attente. De plus, elle n'était pas accompagner de la meilleur compagnie qui soit. La demoiselle était posée face à ses deux accompagnateur. Sa place était la plus confortable, deux coussin en plus du siège moelleux sur lequel son postérieur et son dos se reposer. Elle avait aussi l'honneur d'avoir des rideaux à ses deux vitres. De plus, c'était aussi de son côté que ce trouver les deux petit plateau en fer rétractable où était poser deux chandelle. Elle avait tout l'air d'être la propriétaire de la calèche.

En face d'elle se tenait un homme ayant un peu plus de la vingtaine. Son visage était marquée par une certaine sérénité que certaine aurait trouver malsaine. Un petit sourire au coin des lèvres où on ne saurait dire s'il était polie ou moqueur. Il était plongée dans une lecture sérieuse. Ses traits était figée par la concentration. Son regard perçant traversant ses lunettes balayait les lignes d'encre. A ses côté, un garçon dormait contre le rebord de la vitre. Ses cheveux roux de feu  lui tombant sur le visage. Le bout du nez vers l'extérieur dans une position la plus confortable possible. Sa tête basculée au file des secousses, grognant parfois contre la vitre sans le réveiller. Il avait le teint blême avec des taches de rousseur sur les jours et le nez. Parfois tout son visage était visible, dévoilant de vilaine cicatrice. Une avait séparée son sourcille gauche en deux avant de trancher une bonne partie de paupière voir de l’œil. Elle se terminer sur le haut de la pommette. Elle était boursoufflé et d'un rouge pourpre assez violent. Entourée de deux autre griffure, une lui coupant la joue et une autre un bout de la lèvre supérieur . Mieux soignée certainement en vu de leurs couleurs, elle resté enflée. Ce n'était pas la seule marque qui marquer son visage, il était aussi coupée sur le bord de la joue gauche, en partant du nez. Une plait moins vive, qui semblait avoir eu lieu, y a longtemps. Son visage endormis pourtant, avait un certain charme enfantin qui pourrait attendrir plus d'un.

La nuit commencer à tomber, le carrosse n'avait pas encore atteint sa destination. Il n'y avait aucun moyen de faire une escales sur le chemin. Un garde venu frapper à la porte afin d'attirée l'attention des paysagés. On avait déjà fait un long détour pour évité de passer par une forêt maudite. Les passants et les différents voyageur qu'on avait pu interroger sur le passage avait tous parler d'une seule voix. La forêt était l'endroit où ce dissimulée des créatures démoniaque ainsi que des bandits sans scrupules. Seulement, le soucis était que le soleil commencer lentement sa descente vers le crépuscule. D'un commun accord, il était impensable que les voyageurs passe la nuit à la belle étoile. On pouvait ce permettre de perdre le carrosse, pas les personnalités qui avait dedans. Le plus âgée tapa contre la carrosserie pour faire signe au chauffeur de s'arrêter. En quelques seconde, la voiture ralentie pour totalement se stabiliser. Ce fut le premier à sortir. Sa silhouette apparut clairement à la lumière du jour. C'était un homme grand au épaule large. Il avait les cheveux rabattue en arrière avec quelques mèches qui glissait sur le coin de son visage. D'une jolie couleur verte foncée au reflet vert boisé. Son visage avait les traits fin et sec. Ses lunette au rebord sombré était poser sur son nez aquilin. Malgré tout, il avait un regard doux avec ses pupilles verte pomme. Tout son corps était élancée, grand et musclée. Il portée une tenus très sobre. Une chemise complète noir au manche déchirée qui tomber sur un pantalons serré. Un foulard bleu foncée était nouée autour autours de sa taille, serrant la chemise un peu lâche. Il tenait dans ses bras sont sacré saint livre saint. Il donna quelques ordres avant de se tourner vers la silhouette qui venait de pointé son nez hors de la calèche.

D'un geste courtoise, il lui tendu sa main pour l'aidée à descendre. La jeune fille déposa une petite main blanche au ongle parfaitement manucurée dans sa main. S'appuyant à peine pour descendre les deux marches qui la séparée du sol. On aperçut brièvement un soulier noir avec de jolie arabesque argenté dessiné dessus. Le lacet d'un vert bleutée nouée son soulier jusqu'à sa cheville fine. Avant de sortir, elle avait rabattue sur ses épaules une cape et une capuche qui cachait parfaitement sa personne. Son visage resté dissimulée, tout comme sa tenue. La jeune fille lâcha un juron en essayant d'évité la boue de salir ses vêtements. Un garde lui apporta son cheval et l'aida à monté sur la monture. Pendant ce temps, l'homme sombre avait réveiller le plus jeune du groupe. Il sortait tout pénaux avec la mine fatiguer. Les vêtements débrailler bien trop ouvert pour être décent. Ses cheveux roux en bataille était maintenu par un bandeau de toute les couleurs, alors qu'une mèche retomber sur son visage. Sa main gradé son œil droit tout en baillant de façon grossière :

« On est arrivée ? demanda-t-il en cherchant un de ses compagnon à l'aveugle
- Non, on va finir le trajet à cheval, on dormira à l'auberge ce soir ! Répondu l'homme religieux de façon presser en enfourchant son cheval, Aller monte ! »

Il aida son cadet à monté à sa suite sur le cheval. La pauvre bête se fit un peu prier mais remarqua bien vite que son nouveau passagers n'était pas le plus lourd des deux. Après avoir donner les dernières directive, au cocher et au garde qui se retrouver désormais à pieds, le groupe se séparèrent. Les deux cheveux partir au galop vers le village perdu entourée par la forêt d'Aile-Noir. Les bêtes furent poussé pour réussir à rejoindre les portes de la ville avant que le soleil ne touche la terre. La route qui n'avait jusqu'à la était qu'un terrain boueux  se transforma petit à petit en sentier, puis une route. A l'entré de la ville, le religieux mis pieds à terre tout en tenant son cheval par un bout des rênes. Ils avancèrent prudemment dans cette village inconnus sans crainte pour autant de leurs sécurité. Ceux qui était plus à plaindre était s'en doute les pauvres abandonnée sur le chemin. En marchand, il demanda plusieurs fois son chemin pour trouver une auberge où dormir. Une gentille dame lui indiqua l'adresse nommée « Au Cerf-Blanc » qui semblait tout indiquer pour les recevoir. Après avoir fait un petit tour pour trouver leurs chemins. Il arrivèrent à destination. Tout ce transport avait fatiguer les voyageur. Le jeune garçon descendu pour se dépêché de maintenir les cheveux pendant que son ainé aidée leurs passagers mystère à descendre. Les deux individus rentrèrent pour demander le gites et le couverte, ainsi qu'un espace pour les chevaux. Ils arrivèrent dans un espace charment et semblant confortable pour passer la nuit. Il y avait un peu de monde mais aucun semblé menaçant. Pourtant, il garder la silhouette caché contre lui. Il s'approcha d'une charment demoiselle qui semblait s'afferrait à nettoyer l'auberge :

« Bonjour, vous êtes la propriétaire ? Auriez-vous une chambre avec deux lit et un fauteuil s'il vous plait ainsi qu'un repas chaud pour ce soir pour trois personnes ? »

Il la salua et afficha un grand sourire charmeur. Il parla d'un ton courtois. La journée ne semblait pas encore terminer malgré le fait qu'il était arriver à destinations.

« Ainsi qu'un endroit pour nos chevaux ? Je sais, je demande beaucoup sans me présenté, je m'appelle Shun »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Vampire x Bandit [Pv. Misu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evolutive RPG :: Temporaire-
Sauter vers: