Un monde libre qui ce model suivant vos envies et vos personnages
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 221B Baker Street

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heathcliff

avatar

E-mails : 102
Age : 21
Localisation : Dans mes vêtements aux dernières nouvelles...

MessageSujet: 221B Baker Street   Mer 13 Sep 2017, 21:13

Peu à peu, les dalles de la rue commencèrent à se colorer d'or tandis que le soleil au loin noyait le ciel dans ses rayons orangés. Les arbres chantaient au fil du vent qui balayait leurs feuilles au dessus des bancs en arabesques noires dont l'ombre s'étendait presque jusqu'à l'eau du fleuve le long des quais. Les passants trainaient un peu le pas, profitant du temps agréable de fin de saison, avant que les feuilles ne deviennent rouges et le sol ne se couvre de pluies glaciales. Il n'y avait rien de plus agréable que les températures de fin d'été et les paysages de fin de journée. Le bibliothécaire sourit paisiblement en regardant le paysage de découper peu à peu de l'ombre des oiseaux qui dansaient dans le ciel à peine nuageux. Il se baissa pour s'emparer de l'enseigne de la boutique afin de la rentrer, annonçant pour lui et sa petit bibliothèque privée la fin de la journée. Une ombre apparu devant lui alors qu'il se redressait, portant alors son regard sur le nouveau-venu, clignant de ses longs cils derrière ses lunettes rondes. Il afficha un large sourire.

« Oh, bonsoir... Je comptais fermer la bibliothèque pour ce soir, mais si vous souhaitez emprunter un livre ; je dois encore régler quelques tâches avant de fermer complètement. »

Disant cela, il poussa du talon la porte derrière lui, entrant et utilisant l'enseigne comme cale-porte avant de se diriger vers on petit bureau, un simple petit secrétaire en bois sombre assorti à l'ambiance légèrement lugubre mais doucereuse des lieux. Il y avait peu de lumière dans la petite bibliothèque, la plupart des lampes étaient des lampes de bureau aux chapeaux rouge sombre posées au coin des quatre tables qui servaient à se poser, ou encore la jolie lampe à pied au fond de la boutique à côté d'un charmant canapé rayé de noir et de blanc, un vieux canapé auquel le bibliothécaire semblait beaucoup tenir. Lui qui semblait si jeune, on pouvait songer qu'il l'avait reçu de sa famille, mais en vérité il aimait raconter qu'il avait trouvé ce meuble dans des enchères et qu'il avait appartenu à un personnage illustre dans le monde de la littérature, dont il se gardait bien de dire le nom. Avec ses cheveux blonds en brosse, il ne ressemblait pas au lecteur assidu et faiblard qu'on pouvait s'imaginer, il était d'ailleurs plutôt grand et musclé, sans non plus sembler être un grand sportif ou une armoire à glace, mais suffisamment pour dissuader les plus agressifs de se tourner vers lui. Il braqua un sourire rayonnant sur son dernier client alors que la lumière du soleil couchant lézardait fébrilement entre les étagères fort nombreuses de cette petite pièce, meubles de bois sombre comme le bureau et qui semblaient avoir été difficilement rentrés dans le petit espace qui avait été offert à cette petite bibliothèque privée.

« Il n'y a pas beaucoup de lecteurs en cette période... Avec la rentrée des classes, peut-être que ça changera ! »

Disant cela, il ferma son ordinateur portable et le glissa dans sa sacoche, s'asseyant à sa chaise pour commencer à sortir quelques papiers : malgré les technologies avancées du XXIème siècle, il avait toujours préféré garder traces manuscrites des données importantes pour la bibliothèque. Il s'installa confortablement, et invita d'un geste son client à se diriger vers une petite bibliothèque un peu plus vide que les autres. Elle se trouvait tout au fond de la bibliothèque, à peine visible en vérité, on la remarquait juste quand le bibliothécaire l'indiquait, mais l'ombre des autres étagères empêchait presque de la distinguer.

« N'hésitez pas à aller voir les derniers arrivages. Il y a quelques livres... plutôt intéressants. »

N'en ajoutant pas plus, il baissa ses yeux noisettes vers ses papiers, un sourire doux sur les lèvres.



Feat. "Wizard" from Dot Kareshi.
Duck Partisan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-pokemon.wowjdr.com/
Misu

avatar

E-mails : 93

MessageSujet: Re: 221B Baker Street   Lun 02 Oct 2017, 10:15

Il n'y a pas à dire, les meilleurs journée à Londres sont celle qu'on passe avec un petit peu de soleil en fin de journée. C'est le moment idéal pour faire une petite balade le long de la Tamise dans les beau quartier ou dans les parcs éclairé de mille couleurs par les feuilles. De plus, en charmante compagnie, ça réconfortée le cœur et le réchauffé lors des brises et de la fine pluie habituelle. C'était perdu dans mes pensés que je rentré chez moi en pensant par le quartier artisanal. C'était ma première sortis depuis plus d'une semaine, j'étudier, dans une prestigieuse écoles, l'anthropologie et l'archéologie depuis bientôt plus de cinq ans. Cette année, je venais de réussir ma thèse et mon diplôme avec l'appuis de mon professeur désormais collègue. Ce dernière m'a proposer au jury de l'académie pour prendre sa place lors de sa retraite à la fin de la nouvelle année. Un enjeux important pour moi, car je serais en même temps un élève et le maître de conférence devant les jeunes et futur anthropologue. Autant dire, qu'une certaine pression reposer sur mes jeunes épaules. Angoissé de nature, je passer de longues heures à préparé mes cours et les futurs travaux que je devrais proposer. Heureusement, mon amis d'enfance, Joanne était une femme au tempérament particulier et avait réussi à me faire sortir de mon bureau.

Elle m'avait fait faire le tours de la ville à pieds principalement pour pouvoir faire des magasin le matin afin d'avoir une nouvelle garde robe avant le début de l'automnes. Elle m'avait offert, généreusement, un nouveau menton assortir avec une nouvelle tenus afin de me félicité pour mon statue de professeur. Puis m'avait conduit dans un parc pour un pique-nique avec différent amis à elle et de lointaine connaissance pour mois avant de me faire promener dans un parc en regardant une course de chien puis de me faire courir jusqu'à un salon de thé. Finalement, j'avais réussi à m'échappé de son emplois du temps de ministre en refusant avec gentillesse mais fermeté son invitation à une réception. Mes joues avait déjà du mal à former un sourire sans grimacer. Il n'y a pas à dire, les meilleurs journée à Londres sont celle qu'on passe avec un petit peu de soleil en fin de journée. Je marchais d'un pas plutôt lents le long des différentes échoppes du quartier. Je n'était pas particulièrement intéresser à perdre mes shelling et mes livres dans différence babiole qui ferait que m'encombré. Mais, je ne pouvais résisté à l'appel d'une bibliothèque ...

J'approché de l'enseigne avec un petit sourire tout content, comme un enfant qu'on emmènerais dans une boulangerie. Je rentré dans l'échoppe en cherchant du regard le commerçant. Je n'avais pas fait attention à l'heure qui sonner bientôt la fermeture des magasins. Il m'accuilla avec un bonsoir polis sans caché son étonnement de voir un clients aussi tardif. Il ne se gêna pas pour m'en faire la remarque malgré tout. Je le saluer à mon tours de façon polies en le remerciant pour l'amabilité de me recevoir juste avant la fermeture. Il n'y a pas à dire, il devait aimé son métier car j'en connais plus d'un qui prenait plaisir à me jeter hors de leurs magasins en fin de journée, parfois même une heure avant la fermeture officiel sous prétexte que j'étais le seul clients. Je m'enfonçais dans les rayons, cherchant les derniers livres sortie sur des recherches anthropologique...

« Il n'y a pas beaucoup de lecteurs en cette période... Avec la rentrée des classes, peut-être que ça changera ! »

J'aquissiais silencieusement, beaucoup d'étudiant aller bientôt remplir les différents rayons de cette bibliothèque pour les dernières revus vestimentaire ou pour les plus sérieux un ouvrage de leurs filières d'étude. Je retenais un soupir avant de reposer un ouvrage que j'avais rapidement feuilleté. Il n'y avait rien que je n'avais déjà lu dans ce rayons. Je regardais le bibliothécaire avec un petit air gêne, ça ne se faisait pas de rien louer alors qu'il attendait après moi pour fermer. Je n'allais pas faire mon goujat

« N'hésitez pas à aller voir les derniers arrivages. Il y a quelques livres... plutôt intéressants. »

Je retenais un petit sourire remplis de gêne jusqu'à sourire jaune, on aurait dit qu'il avait vu mon malaise dans mon regard. Même si je doute grandement qu'il aurait pu voir mes yeux. Je remonté les rayons jusqu'au petit espace entièrement dédié au nouveau livre. Il y avait un miroir pour donner une impression de grandeurs à la pièce encombrée. Je fis une légère grimace en apercevant mon reflet, mes cheveux mal coiffé bouclé un peu partout sur ma tête. Mes cheveux bruns sales faisait peu de reflet claire et me foncé bien plus le visage. Ma barbe de trois jours (ou plus) me faisait un visage touffus et assez impropre à un gentleman. A cela, on ajoute mes épaisses lunette au verre rond épais maintenus difficilement par de maigre branche de ferraille. J'avais une mine assez aigris et fatiguer d'un vieux clochard. Je grimacer légèrement dans un effort de sourire en me dévisageant avec mon manteau trop grand qui recouvrait mon costume a ma taille mais qui témoigné de ma journée dans un parc avec des traces de bous, de verdure sur les genoux et sur le bas du pantalons. Autant dire : le star de ses dames. Je me rapprochais de mon pire ennemie - oui je parle du miroir- où j'essayes de dresser ma coiffure.

Finalement, j'abandonner pour aller chercher un ouvrage et rapidement rentré chez moi pour prendre une douche pour essayer de ressemblé à quelque chose. Je fouillé rapidement avant de sortir de façon héroïque mon bouquin :

« Le dernier ouvrage de Wallen H. Herdowan, le maître de l’anthropologie moderne ! quel chance de le trouver ici ! La plus par des magasin l'ont en rupture de stock » marmonnais-je fier de moi en remontant vers le guichet du bibliothécaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
221B Baker Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 221B Baker Street! (Apollon!)
» baker (street) ▲ we haven't the same blood but we are family
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» Londres - Oxford Street

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evolutive RPG :: Temporaire-
Sauter vers: